Présentation de la ouate de cellulose

Issue de papier journal et de cartons, la fibre de cellulose est traitée pour résister au feu, à la corrosion , à la vermine et aux moisissures. C’est une fibre non toxique, non irritante et qui n’attire pas les rongeurs, sa fabrication demande très peu d’énergie .

Ses composants sont :

  • de la fibre de cellulose à base de papiers recyclés .
  • du bore qui est une substance contenue naturellement dans l’alimentation
  • du gypse bien connu pour ses propriétés de résistance au feu
  • quelques sels inorganiques communs

Qualité de la ouate de cellulose

  • stabilité
  • bilan écologique et toxicologique très satisfaisant
  • pouvoir isolant exceptionnel : lambda 0.035 par soufflage
  • inertie thermique très élevée (garde longtemps la chaleur en hiver et la fraicheur en été )
  • concept respirant insensible à l’humidité
  • mise en oeuvre idéale évitant toute infiltration thermique
  • anti rongeurs
  • performances acoustiques réelles
  • modes d’application infinies

Les performances de la ouate de cellulose

Il résulte des calculs thermiques effectués depuis 1994 en Europe par différents organismes officiels ,un coefficient lambda moyen compris entre 0.035 et 0.038 W/m° C selon les densités de mise en oeuvre . Un test effectué dans un centre universitaire du Colorado mettant en oeuvre des bâtiment grandeur nature ont permis de comparer les performances d’une isolation en laine de verre avec la ouate de cellulose :

  • Résultats : L’isolation en ouate de cellulose apporte une étanchéité à l’air 38 % supérieure à la laine de verre.
  • Efficacité :L’ isolation en ouate de cellulose permet d’économiser 26.4 % d’énergie de chauffage par rapport à la laine de verre pour maintenir une température constante de 18 °C.
  • Inertie : Une maison isolée en ouate de cellulose est plus chaude de 4 °C qu’une maison isolée en laine de verre après une période de 9 heures sans chauffage .